Retour page d'accueil

Retour sommaire communiqués

 

 

Actualités

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Les "Oublié-e-s" de la Mémoire salue l'apposition d'une plaque à la mémoire des deux dernières personnes exécutés pour homosexualité en France.

Lors de la séance du 18 décembre, le Conseil de Paris a confirmé sa décision prise le 17 mai 2011, relatif à un hommage de la Ville de Paris à Bruno Lenoir et Jean Diot, arrêtés et exécutés en 1750 en raison de leur homosexualité.

En effet, il a été adopté à l'unanimité l'apposition d'une plaque commémorative à la mémoire de Bruno Lenoir et Jean Diot à l’angle des rues Bachaumont et Montorgueil à Paris 2e, dans le périmètre historique correspondant au lieu de leur arrestation, dont le texte est le suivant :

LE 4 JANVIER 1750
RUE MONTORGUEIL, ENTRE LA RUE SAINT-SAUVEUR
ET L’ANCIENNE RUE BEAUREPAIRE, FURENT ARRÊTÉS
BRUNO LENOIR ET JEAN DIOT.
CONDAMNÉS POUR HOMOSEXUALITÉ,
ILS FURENT BRÛLÉS EN PLACE DE GRÈVE LE 6 JUILLET 1750.
CE FUT LA DERNIÈRE EXÉCUTION POUR HOMOSEXUALITÉ EN FRANCE.


Notre association salue cette décision, répondant ainsi à notre vœu et celui des associations LGBT, exprimé lors de la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie de mai 2009, où nous rappelions la longue histoire de la répression de l'homosexualité et le manque de lieux mémoriels en France.

Nous exprimons nos chaleureux remerciements à Monsieur Bertrand Delanoé, Maire de Paris, Madame Catherine Vieu-Charier, Adjointe au Maire de Paris, chargée de la mémoire et du monde combattant et à Monsieur Ian Brossat, Conseiller de Paris à l'origine de cette demande, entérinée hier à l'unanimité des élus.

Notre association rappelle que la violence à l'égard des homosexuel-le-s est inscrite à bien des moments de l'Histoire de notre pays et que le combat contre l'homophobie demeure toujours d'actualité.

 


Les "Oublié-e-s" de la Mémoire © - publié le : 19 décembre 2013