Retour page d'accueil

Retour sommaire communiqués

Photo Thomas Doussau DR

Actualités

Après Toulouse, Mulhouse 
va honorer la mémoire de Pierre Seel

Jean-Marie Bockel, secrétaire d’Etat à la Défense et aux Anciens Combattants et maire de Mulhouse a répondu favorablement à notre souhait de voir créer un lieu mémoriel consacré à Pierre Seel à Mulhouse, ville où il a passé son enfance et son adolescence, et fut convoqué par la Gestapo le 3 mai 1941.

Sa décision fait suite à notre demande, faite en mai 2008 au Ministre, et à celle des deux autres associations mulhousiennes, « David & Jonathan » et « Autre Regard », de voir l’apposition d’une plaque commémorative sur l’ancienne pâtisserie des parents de Pierre Seel. Cette maison était sise 46, rue du Sauvage, principale artère commerçante de Mulhouse.  

    

En cette date, 3ème année depuis sa disparition, nous saluons la décision de M. Bockel qui vient de nous montrer son attachement à la transmission de la mémoire de la Déportation, et notamment celle pour motif d’homosexualité.

Après avoir débattu sur le fond, nous avons été invités à développer la forme et le texte de la plaque mémorielle. Ce travail va se faire en commun avec les associations mulhousiennes.

 

En février 2008, Toulouse, sa ville d’adoption où il s’est éteint le 25 novembre 2005, honorait la première la mémoire de Pierre Seel, par la création d’une rue à son nom. Avec Mulhouse, où il commença sa vie d’adulte, nous concrétisons et répondons aux vœux de Pierre Seel, de voir reconnue sa vie de déporté pour motif d’homosexualité.

Nous avons bon espoir qu'un autre lieu mémoriel voie bientôt le jour en France. Nous travaillons en commun avec les Déportés et les Institutions, pour qu’une plaque commémorative soit apposée dans l’enceinte du camp de concentration de Natzweiler-Struthof (Alsace), en mémoire de l’ensemble des internés et déportés pour motif d’homosexualité.  

Photo Jean-Luc Schwab - DR


Les "Oublié(e)s" de la Mémoire © - dernière mise à jour : 27 novembre 2008