Retour page d'accueil

Retour sommaire communiqués

Journée du souvenir de la Déportation 2008 : S'unir pour refuser l'oubli !

Cette année encore, l'association Les "Oublié(e)s" de la Mémoire, en tant qu'association de mémoire officiellement reconnue par les institutions, a été invitée à prendre part aux Cérémonies de la Journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la Déportation comme ces trois dernières années pour porter et représenter le souvenir de la déportation pour motif d’homosexualité. Nos délégations étaient présentes avec leurs drapeaux au titre "d'association de déportés" à Paris (cérémonie Nationale), à Marseille, à Toulouse et à Montpellier.

 

Grâce à notre présence régulière et officielle tout le long de l’année dans les rangs des associations de la Mémoire et de la Déportation, l'accueil positif et l'intégration totale au protocole de notre association, montre qu'il est aujourd'hui possible d'obtenir la reconnaissance officielle, et aussi celle du public, de cette page auparavant occultée de l'histoire collective.

 

Les «Oublié(e)s» de la Mémoire se félicitent de la large reconnaissance, prônée depuis 3 ans, dans le discours écrit et lu par les DéportéEs lors de cette journée, émouvant qui nous a rappelé que "le XXIe siècle compte encore de très nombreuses victimes d'oppressions". Notre volonté, de voir un hommage rendu explicitement à toutes les catégories de DéportéEs, sans excepter le motif d’homosexualité, a été entendue. En effet, lors des cérémonies nationales à Paris, la Direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives a édité un programme illustré du tableau nazi des catégories de Déportés, dont les homosexuels. Nous félicitons la DMPA pour cette action de transmission de la mémoire, et à valeur pédagogique, qui toutefois devrait être développée sur tout le territoire.

 

A MARSEILLE, le matin, notre vice-président et délégué de Marseille, Jean-Marc ASTOR, et notre porte-drapeau ont participé pour la 6ème année consécutive à la cérémonie dans les rangs des officiels. En fin de cérémonie, une gerbe « aux triangles roses » fut déposée par Christian de LEUSSE (Mémoire des Sexualités et Mémorial de la Déportation Homosexuelle) accompagné de Jean-Marc ASTOR (Les « Oublié(e)s » de la Mémoire et Lesbian & Gay Pride de Marseille), devant la plupart des personnalités restées pour rendre hommage aux déportés pour motif d'homosexualité, dont M. José ALLEGRINI, adjoint au Maire aux affaires militaires et anciens combattants. Jean-Marc ASTOR a prononcé un discours appelant à un rapprochement et à une plate-forme commune d'actions avec le Mémorial de la Déportation Homosexuelle. Ce fut un grand moment de recueillement et d'émotion pour Marseille. Le prochain rendez-vous pour la mémoire des déporté-e-s et interné-e-s homosexuel-le-s aura lieu le samedi 5 juillet 2008 après la 15ème marche homosexuelle de Marseille.

 

A TOULOUSE, le matin, notre porte-drapeau était présent avec seulement deux autres drapeaux commémorant la déportation sur la vingtaine présente. Placer dans l'ordre protocolaire, le drapeau des "Oublié(e)s" de la Mémoire c'est retrouvé ainsi en première place près de l'entrée de la crypte. Cette année quelques personnes LGBT étaient présentes dont une délégation de l'association Arc-En-Ciel Toulouse. Le nouveau Député-Maire de Toulouse, Pierre COHEN, accompagné des représentants du Conseil Régional et Général ont salué le porteur des triangles flottants au vent avec le nouveau Préfet de Région. Notre représentant régional, Hervé HIRIGOYEN, a était approché par l'Association des Juifs libéraux de Toulouse, pour nous inviter à la cérémonie du 1er mai, Place Saint-Etienne à 14h, pour Yom Hashoah, et à y participer pour la lecture des noms des Déportés juifs de France. L'association des Juifs libéraux de Toulouse invite aussi la population LGBT toulousaine à ce moment de recueillement. Alors que des personnes parlent encore de "détail de la Seconde guerre mondiale" en parlant des chambres à gaz, notre délégué appelle à un rassemblement massif pour montrer notre rejet de la haine en marquant notre solidarité de mémoire dans la Shoah. Le prochain rendez-vous pour la mémoire des déporté-e-s et interné-e-s homosexuel-le-s aura lieu le samedi 14 juin avant la marche des fiertés de Toulouse.

 

2008_avril27_Oublies_ceremonie_deportation.JPG (246627 octets)A MONTPELLIER, à midi, notre délégué Frédéric BURGUIN-CASY a participé à la cérémonie en portant le drapeau de l'association. Il a été placé au premier rang en tant qu'association portant la mémoire de la déportation aux deux cérémonies organisées sur Montpellier. Depuis 3 ans, notre association connaît une intégration et une acceptation claire et définitive de notre drapeau dans le cortège et la reconnaissance de notre nécessaire présence par les institutionnels et les politiques de tous bords. Notre délégué participera avant le 8 mai, à la Journée de la Mémoire au Musée de l'Infanterie, le mardi 6 mai prochain

 

A PARIS, cet après-midi, notre Président et délégué de Paris Philippe COUILLET a participé aux cérémonies présidées par le Secrétaire d'Etat à la défense et aux anciens combattants, Jean-Marie BOCKEL, et le Maire de Paris, Bertrand DELANOE. Notre délégation a permis à plus d'une trentaine de personnes LGBT de participer à cette cérémonie par la diffusion importante des cartons d'invitations ministériels dont nous disposons tous les ans. Parmi ces invités, la troupe de la pièce "Entre vos murs" est venue nous accompagner lors des hommages rendus à tous les déportés. Notre porte-drapeau a été salué par le Ministre, le Maire de Paris, des élu-e-s, les Préfets de la région Ile-de-France et de Police, et par les président-e-s des grandes fédérations et amicales de Déportés, qui lui ont transmis leurs remerciements pour notre présence toujours appréciée. Nous avons pu rencontrer nombre de personnalités importantes de la mémoire et de la déportation, dont le nouveau secrétaire d'Etat et les membres de son cabinet. Nous sommes d'ailleurs reçus au Ministère à la fin du mois de mai. Nous pourrons présenter nos actions et nos projets, pour la poursuite de la reconnaissance de la déportation pour motif d'homosexualité. Avec le Maire de Paris, nous avons pu l'inviter à honorer de sa présence, notre cérémonie d'hommage aux victimes de l'homophobie dans l'Histoire, qui se déroulera le 17 mai prochain à 11h, au Mémorial des Martyrs de la Déportation (Ile de la Cité), dans le cadre de la Journée Internationale contre l'homophobie (IDAHO).

 

La lutte contre l'oubli ne se limite pas à la seule journée du souvenir de la déportation.

Aujourd’hui nous assistons à une dérive et à une remise en question des libertés individuelles de toutes les personnes vivant en France. Notre travail collectif associatif et syndical a payé sur la modification du logiciel de police «Ardoise», et nous commande la nécessité absolue d'être vigilant et de nous unir dans nos actions mémorielles pour un monde sans AUCUNE discrimination.

 

Le Président,

Philippe COUILLET


Les "Oublié(e)s" de la Mémoire ©
dernière mise à jour :
28 avril 2008